De la perception des choses ….

De la perception des choses,leur interprétation..de l’ambigüité de l’espace…

« Au commencement,l’homme voyait, et il ne savait pas parler. Voir était donc toute sa pensée. Alors,la pensée ressemblait au monde,car elle en était l’image.

Plus tard,l’homme a peu à peu détaillé l’image,et il a donné un nom à chacun de ces détails.

Alors,en articulant tous ces noms,l’homme a su refaire l’image et pourquoi pas le monde?

En parlant de ce qu’il voyait,l’homme venait de créer la transcription  sonore du visible.

Plus tard,il a voulu visualiser les sons de sa parole, et il a inventé l’écriture.

Mais en regardant l’écriture,l’homme ne voyait que des mots, et il s’est aperçu qu’il avait rendu le visible invisible.

Alors,dans le corps même de l’homme s’est produite la grande séparation entre l’extérieur et l’intérieur:

entre la vue qui voit et la vue qui pense…

Et la main est devenue cet organe ambigu qui tantôt dessine le visible et tantôt écrit l’invisible… »

Bernard Noel.

Publicités

La folie

 » La qualité essentielle de l’homme, c’est d’être fou.

Tout le problème est de savoir comment il soigne sa folie.

Si vous n’étiez pas fou, comment voudriez-vous que quelqu’un soit amoureux de vous? Pas même vous ?

Et les fous que l’on met dans les asiles psychiatriques sont des types
qui ratent leur folie. »

François Tosquelles 


Empreintes d’Espace- Temps